AMICALE JEAN RAY

BULLETIN JANVIER 2005

 

Chers amis de Jean Ray,


Le timbre qui accompagne cet envoi, et sur lequel nous attirons votre attention, traduit en quelque sorte l’essence de notre entreprise : même si nous conservons toujours
à l’esprit l’image de Jean Ray / John Flanders, l’acheminement de nos publications n’est pas encore à l’avenant des techniques modernes et semble plutôt employer, en
regard du programme annoncé et des réalisations actées, la vitesse de ce que l’on qualifie déjà de « courrier à l’ancienne »...


C’est dire si nous assumons pleinement le retard ! Mais c’est dire aussi notre ambition d’apporter une forme mûrement pensée et longuement conçue de nos publications,
au contraire d’un courrier plus rapide - courriel, écriront nos amis québécois - à la forme parfois relâchée et qui s’inscrit dans l’éphémère et la consommation rapide.
Nous entendons effectivement nous inscrire dans la durée, et apporter, autant pour le simple admirateur de Raymond De Kremer (RDK) que pour le chercheur, un plaisir de lecture des textes de JR / JF qui va de pair avec des textes sur JR / JF. Ainsi, chacun est à la mesure de trouver son plaisir : qui ne s’intéresse qu’aux textes de JR / JF
aura tout loisir d’apprécier des récits inconnus, ou pour le moins peu connus sous le format proposé ; qui s’intéresse aussi à ce qui peut s’écrire sur et autour de JR / JF
prendra plaisir à lire les textes d’accompagnements.


Nous le revendiquons donc pleinement : nous faisons acte d’un oecuménisme rayen et flandersien ! Cela se joue donc au niveau des textes de présentation, et avec nos deux nouvelles publications le lecteur pourra découvrir et apprécier, en sus de nos présentations habituelles, des textes de Rein Zondergeld, Guy de Martelaere (roman inédit), Franck Bourgoz et Eric Lysøe (Harry Dickson), qui là aussi peuvent varier, certains s’attachant essentiellement au factuel, d’autres s’évertuant à ouvrir de nouvelles pistes de lecture.


Cela se joue aussi au niveau des différents domaines attribués à RDK : nous avons déjà privilégié le Jean Ray francophone, et nous proposons ici les versions originales
de Harry Dickson, c’est-à-dire un Raymond De Kremer anonyme, de même qu’un John Flanders pour adultes en néerlandais. Cette pluralité fait pour nous sens, et jamais nous ne poserons de barrière entre les différents univers impliqués, mais toujours nous tenterons de les faire dialoguer.


Et cela se joue aussi au niveau des deux langues utilisées par RDK : si le roman inédit que nous vous proposons a été composé en langue néerlandaise, nous publions en
sus la traduction française. Nous essaierons dans la mesure du possible de donner à l’un ou l’autre des deux lectorats - francophone et néerlandophone - la vision / version
de l’autre, tout en essayant de comprendre ce qui se joue de l’un(e) à l’autre pour l’auteur gantois.


Bref, s’il vous semblait que nous avions perdu du temps au niveau des publications programmées, nous n’avons aucunement, et bien au contraire, perdu en cohérence !
Et nous espérons vivement que les deux publications ici proposées, avec grand soin cela va sans dire, soient susceptibles de vous conforter dans cette idée. En attendant
évidemment ce qui était annoncé : la publication de l’intégralité des textes de JR / JF dans Le Journal de Gand et L’Ami du Livre, la traduction française du roman
Geierstein ainsi que le prochain volume de Harry Dickson.


Une ultime précision à cet égard : nous vous prions de répondre dès que possible à notre souscription, car les efforts consentis préalablement pour la publication du
volume Tintin ont considérablement affaibli notre marge de manoeuvre financière, et nous devons par conséquent ajuster le plus précisément possible le nombre d’exemplaires au nombre de souscripteurs : votre célérité à la réponse - proportionnellement inverse à la nôtre dans l’année ! - décidera effectivement du tirage et de la célérité de l’envoi...


Vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année, avec le regret de ne pouvoir vous apporter de cadeau pour noël, mais en espérant que nos publications envoyées courant
février vous remettront à l’esprit l’odeur de la bûche et les bulles du réveillon...


PS 1 : Les adhérents 2004 à l’Amicale Jean Ray recevront avec les ouvrages commandés - restons optimistes ! - la plaquette annoncée...


PS 2 : S’il vous reste quelque argent des étrennes, rappelons que quelques exemplaires des premiers volumes sont encore disponibles :


OEuvres complètes 1 : Eerste verhalen : premiers textes
de Raymond De Kremer dans De Goedendag et ‘t Zal wel
gaan. 20,7 X 14,5 cm. 116 p. 12€


OEuvres complètes 2 : La Flandre Libérale : reprend
l’intégralité des textes de et sur Jean Ray dans La Flandre
Libérale. 20,7 X 14,5 cm. 384 p. 18€


Fac-similé 1 : Contes Golfiques : reprend l’intégralité des
contes parus dans Golf. 26,7 X 19,7 cm. 138 p. 10€


Fac-similé 2 : Tintin - Kuifje : reprend en couleur l’intégralité
des contes parus dans Tintin et Kuifje. 26,7 X 19,7
cm. 176 p. 32€


Et rappelons aussi quelques publications « amies » :

Roger Bozzetto, Arnaud Huftier, Les Frontières du fantastique.
Approches de l’impensable en littérature, Presses Universitaires de Valenciennes, 2004, 386 p (22€ aux P.U.V., Le Mont Houy, Extension FLLASH, 59313 Valenciennes
Cedex 9)


Arnaud Huftier, L’Impossible traduction : le fantastique belge d’expression néerlandaise, Diffusion Universitaire Européenne / La Ligne de temps, 2004, 218 p (15€ à De Tijdlijn, Abdijstraat 33, 9500 Geraardsbergen, Belgique).


AMICALE VRIENDENKRING JEAN RAY
Belge, il vire le montant total de € ……….....…
sur le compte 000-1479941-12 –
Vriendenkring Jean Ray,
Ruitersweg 20, 8520 Kuurne, Belgique
Français, il envoie un chèque de € …….....……
à l’ordre de Arnaud Huftier, 45 Rue de la Citadelle,
59300 Valenciennes, France


BULLETIN DE SOUSCRIPTION
Le soussigné : ……………………………………………………………………………….....

Adresse : ………………………………….....…………………………………
…………………………………………………………………………………..

E-Mail : …………………………......………………………………….............

règle sa cotisation pour l’année 2005 (11 €) et commande (franco de port) :
> ………… volume(s) : Malédiction (368 pages, format 20,7 X 14,5 cm, couv. originale) : 18 € / volume

> ………… volume(s) : Harry Dickson 1 (250 pages, format 26,7 X 19,7 cm, 5 couvertures couleurs) : 25 € / volume

(un volume hors-série limité aux seuls membres ayant payé leur cotisation est prévu)
Bulletin d’inscription à envoyer à A. Huftier ou à A. Verbrugghen (adresses ci-dessous)
Clôture des souscriptions : 15/01/2005 – Envoi des volumes : fin février 2005.

OEuvres complètes / Verzameld werk 3 :
LA MALÉDICTION DES VIEILLES DEMEURES
« - Les yeux... les yeux de Butsebo ! »
« - Ne regardez pas ! Pour l’amour de Dieu, ne regardez pas ! Il faut fuir, l’horreur
des horreurs nous attend ! »
Quel est donc le pouvoir des yeux de Butsebo ? Le nom renvoie-t-il à Belzébuth ou
le pouvoir reflète-t-il celui de la Gorgone ?
Hilduard Syppens, qui se destinait à une vie paisible dans le calme de la capitale
des Flandres, avec pour occupation principale la lecture des romans d’Emile Gaboriau, se retrouve au centre d’une série de meurtres inexplicables et particulièrement horribles.
Il doit dès lors confronter les méthodes enseignées par ses romans policiers préférés à une réalité que bientôt il n’arrive plus à contrôler, où tout est masque et piège, où
de nouveaux sentiments - effroi et amour, ou un effroyable amour... - sont difficilement assimilés.
Car l’avancée de l’enquête le ramène aux origines : celles particulièrement étranges de la famille Rombuyser, en adéquation avec les siennes, puisque l’écheveau pourra
éventuellement être délié s’il retourne sur les terres de son enfance, le Tournaisis.
Dans la lignée de Het Monster van Borough ou Jack-de-Minuit, et non sans porter écho à Malpertuis, ce roman inédit, signé John Flanders, joue allégrement d’un métissage entre roman policier archaïque et récit à effets de fantastique, s’amusant à perdre le lecteur, lui-même confronté au problème des origines : celles de l’auteur
avec le voyage entre Gand et le Tournaisis, celles du roman policier et du récit fantastique...
Et tout tend à éclairer, sans pour autant le résoudre, le mystère de cet auteur protéiforme qu’est Jean Ray / John Flanders...

Fac-similé 3 :
HARRY DICKSON 1
Beaucoup pensent avoir lu entièrement Harry Dickson ... Sans obligatoirement
se souvenir de l’ordre. En ayant parfois voyagé entre différentes éditions, que cela soit
Laffont, Marabout, Edito Service, NéO, Art & BD, voire Lefrancq. Mais sont-ils sûrs d’avoir réellement lu Jean Ray ?! Sont-ils sûrs d’avoir correctement lu Jean Ray ? Sont-il enfin sûrs d’avoir entièrement lu les Harry Dickson de Jean Ray ?

Car, entre les aventures faussement attribuées à Jean Ray, des tentatives de
« réécriture » des fascicules qui, parfois, ne se contentaient pas de simples amendements mais, sous prétexte de suppression des coquilles, en arrivaient à
changer l’esprit du texte, et une publication souvent anarchique qui faisait fi de toute chronologie, avouons que retrouver l’aventure Harry Dickson peut s’avérer
entreprise particulièrement ardue...


Aussi, face à cette anarchie et ces libertés parfois prises inconsidérément, avons-nous décidé de proposer enfin une édition intégrale des Harry Dickson. Et ce terme
« intégrale » prend plusieurs valeurs. Nous entendons effectivement proposer, dans l’ordre chronologique, l’intégralité des aventures composées par Raymond De Kremer, et ce à partir des deux fascicules où il cesse la traduction pour faire oeuvre personnelle. Nous entendons aussi éditer ces aventures telles qu’elles furent publiées à l’époque : nous évitons ainsi toute tentative, souvent source de dérapages, de réécriture, et de la sorte nous évitons de tronquer la réception. Et nous entendons enfin proposer en reproductions couleurs les couvertures réalisées par Alfred Roloff.


Le tout donc dans un format identique à l’original, seule manière à notre sens de procurer au lecteur contemporain une nouvelle lecture de Harry Dickson, basée sur une
immersion toute particulière : se replonger dans l’esprit de l’époque... Une lecture inédite, assurément, pour enfin redécouvrir pleinement Harry Dickson...

 

Johnny Hart