Fenêtre Bibliotek


LÉGENDE


Titre: LÉGENDE
Auteur: David Gemmell

Éditions: Bragelonne (2000)
Prix : 130 Francs
357 pages
ISBN 2-914370-02-4

J'ai lu " Légende " de David Gemmell et lorsque je suis arrivée vers la fin, j'ai freiné pour que le plaisir et la magie durent plus longtemps. Gemmell m'a pris par la main et m'a
emmené dans un monde fabuleux que j'ai dû quitter à la dernière page et qui restera gravé dans mes souvenirs. Mais cette dernière page m'a donné l'espoir d'une suite, alors je saurai être patiente.

LÉGENDE, c'est de l'Heroïc Fantasy et c'est le premier roman (publié en 1984) de la Saga Drenaï, centré sur Druss, l'Homme à la hache, et la défense de la dernière forteresse de l'Empire Drenaï. L'auteur dit que ce livre a toujours été son favori, qu'il y a mis tout ce en quoi il croit. Ce roman introduit Druss, la Légende et les Trente et comme ses lecteurs n'ont cessé de demander d'autres histoires sur eux, la saga Drenaï est née. Gemmell adore Druss (il n'est pas le seul) car ce vieux bonhomme est une force de la nature (son créateur apparemment aussi puisqu'il mesure dans les 2 mètres et pèse environ 120 kg), invincible et imbattable jusqu'à la fin.

J'ai aimé tous les personnages : Rek, Virae, Flecheur, Caessa, Serbitar et tous les autres. Ils sont tous attachants.

Je vous livre ici le résumé écrit en page quatre de couverture :

" Druss est une légende.
Ses exploits sont connus de tous. Surnommé le Capitaine à la Hache lors de ses plus grandes batailles, il aurait pu devenir riche en tant que mercenaire… Au contraire, fuyant la célébrité, il a choisi de vivre retiré loin des hommes, perché au sommet d'une montagne glacée. Il a remisé son arme, vivant reclus, se contentant de la compagnie de quelques léopards des neiges. Il attend patiemment son ennemie de toujours : La Mort.

Dros Delnoch est une forteresse imprenable.
Passage indispensable à la frontière de deux mondes, c'est l'ultime limite qu'une armée doit impérativement franchir si elle veut envahir l'Empire drenaï. Protégée par six remparts, elle est la place forte mythique. C'est aussi le dernier foyer d'une résistance désespérée, car tous sont déjà tombés devant l'envahisseur nadir. Il lui faudrait un atout déterminant, un chef charismatique : Druss, le vieux guerrier.

Quand Conan rejoint Fort Alamo, un demi-million d'envahisseurs barbares face à huit mille guerriers barricadés… Druss pourra-t-il faire la différence ? Deux mains ancrées à une hache pour empêcher une tragédie… "

Parmi les différentes couvertures internationales que j'ai pu voir, les versions françaises et anglaises sont mes préférées. La version russe est beaucoup plus romantique mais ne reflète pas la légende, juste un passage du livre. Voici les sites que j'ai trouvé :

http ://www.geocities.com/Area51/Shadowlands/5025
http://www.darkstorm.org/gemmell/index.htm
http ://www.geocities.com/Area51/7283
http://dialspace.dial.pipex.com/town/estate/xbo61/gem/gem.htm

Je voudrais finir par ceci car je ne souhaite pas vous raconter ce livre, il se lit mais ne se livre pas. Pourtant, juste quelques impressions. Ce qui me fait plonger dans la Fantasy, au-delà de la continuité des contes qu'on me lisait quand j'étais petite, c'est le côté absolu. La vie est faite de concessions, de compromis et je ne m'en plains pas, c'est ainsi que l'on peut se supporter et vivre en communauté.

La Fantasy nous fait pénétrer dans un monde où il n'y a que le blanc et le noir, le bien et le mal, chacun son camp. Si la confrontation est dure et l'issue semble être le mal, car il est toujours plus fort que le bien, il n'empêche que le mal porte en lui les germes de sa propre chute (dixit Gemmell si j'ai bien traduit). C'est moral presque civique. Alors, pourquoi n'introduit-on pas des lectures de Fantasy dans les programmes scolaires ? Les garçons sont en quête d'idéaux, les filles, de rêves romantiques. Ce genre rassemble les deux.

David Gemmell dit que cela ne raconte pas comment se décharger de ses responsabilités sur les autres ou ne vivre que pour les " stock options ". Cela parle de héros. Des gens qui font le bien sans tenir compte de ce que ça leur coûtera. C'est l'antithèse du compromis et ce, en partie, parce que le mal est colossal.

Si vous désirez un autre avis, vous pouvez toujours cliquer sur le lien suivant pour lire les commentaires de mon copain Johnny qui lui, nous livrait ses impressions de la version originale anglaise, le 25 mai 1999.

URL : http://www.geocities.com/area51/quadrant/JHBLEGEND.htm

On est d'accord sur tous les points mais surtout sur celui-là : LÉGENDE est un grand Classique de l'Heroic-Fantasy et mérite une place de choix dans votre bibliothèque !

Note de l'éditeur : Pour l'instant, nous ne savons pas si ce livre sera distribué au Canada. Et je vous conseille de visiter le site de www.amazon.fr où vous pourrez commander ce livre en plus de lire les commentaires d'autres lecteurs aussi ravis que Sophie et moi.

Collaboration Spéciale: Sophie Belorgey

25 janvier 2001