Dossier Sherlock Holmes


CONCLUSION

En cette période où l'électronique règne en maître, on peut penser que des aventures policières datant de la fin du siècle dernier peuvent se révéler ennuyantes et hors-propos mais ce serait sans compter sur le grand talent de conteur de Sir Arthur Conan Doyle. Il nous appâte dès les premières lignes et nous voilà pris au piège. On est obligé de le suivre jusqu'à la résolution de l'énigme.

Si vous n'avez jamais lu LE CHIEN DES BASKERVILLES, vous ne connaissez pas un des grands classiques de la littérature policière. J'irais même jusqu'à dire de la littérature tout court car avec des noms aussi célèbres que Doyle, Maurice Leblanc, Simenon, Edgar Allan Poe et l'inoubliable Agatha Christie, on ne peut plus parler ici de littérature populaire ou policière. Devant le talent démontré par ces grands romanciers, on ne peut que briser les barrières et ne parler que de littérature avec un grand L.

SHERLOCK HOLMES est encore en grande forme pour un bonhomme âgé de plus de cent ans. Il n'est pas le héros parfait et ses petits défauts font contraste avec ses grandes qualités mais c'est cela qui le rend si attachant, si humain ! Son influence se fait encore sentir dans la mythologie actuelle: On retrouve un peu de Holmes dans le personnage de Monsieur Spock (Star Trek) et comme je l'ai mentionné auparavant, dans le personnage de Fox Mulder (X Files). Dans STAR TREK: THE NEXT GENERATION, même Data n'a pas eu peur de revêtir la cape, le fameux chapeau et de fumer la pipe tout en affrontant le redoutable Professeur Moriarty. Et si on extrapole, le personnage de Bandes Dessinées, BATMAN n'est en fait qu'un pastiche de Sherlock Holmes mais de nos jours, ses talents de détection et de logique sont souvent relégués au second rang. Il existe plusieurs histoires mettant en vedette Sherlock Holmes dans l'univers de l'homme chauve-souris.

SHERLOCK HOLMES est un personnage immortel que nos enfants et petits-enfants continueront à découvrir et à apprécier. Mais il ne faudra jamais oublier le grand homme qui a machiné cette conspiration, SIR ARTHUR CONAN DOYLE car à travers son personnage de Sherlock Holmes, c'est toute son oeuvre qui continue à survivre et à fasciner les jeunes et les moins jeunes.

Petite parenthèse avant de mettre la touche finale à ce dossier: On aurait peut-être tendance à penser que Maurice Leblanc, créateur d'ARSÈNE LUPIN a voulu ridiculiser le personnage de Sherlock Holmes en créant son détective Herlock Sholmes. Loin ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Si cela vous intéresse, vous pouvez visiter le site (désolé, le lien ne fonctionne plus...) où vous pourrez lire un texte qu'il a rédigé au lendemain de la mort de Sir Arthur Conan Doyle. Il termine son éloge par cette phrase, on ne peut plus prophétique: " Celui qui vient de mourir n'est pas près de mourir dans la mémoire des hommes " . Je ne saurais dire mieux !!!

Johnny Hart