Dossier Sherlock Holmes


Fascinant, mon cher Watson !

 

Il est fascinant de constater que l'image que le public s'est fait du maître-détective ne correspond pas toujours à l'oeuvre de Conan Doyle. Je vais vous énumérer quelques unes de ces fausses conceptions.

COCAÏNE.

Il est vrai que Sherlock Holmes consommait de la cocaïne. Mais à l'époque, cette drogue n'était pas encore considéré illégale et on pouvait se la procurer à la pharmacie du coin. Doyle en fait allusion dans UNE ÉTUDE EN ROUGE et dans LES AVENTURES DE SHERLOCK HOLMES, plus précisément dans UN SCANDALE EN BOHÊME.

PIPE.

Sherlock Holmes fumait la pipe, c'est un fait établi. Toutefois, Doyle n'a jamais précisé de quel genre de pipe il s'agissait. C'est l'acteur de théâtre, WILLIAM GILLETTE, qui a incarné en premier le détective qui a utilisé la fameuse pipe '' Calabash ''. On a donc associé cette forme de pipe au personnage de Sherlock Holmes mais aucune indication dans le Canon n'abonde dans ce sens.

CHAPEAU '' DEERSTALKER ''.

Ce chapeau est aussi célèbre que la pipe et pourtant... Encore une fois, Doyle n'a jamais précisé le genre de couvre-chef que revêtait son héros. C'est l'illustrateur Sydney Paget qui a fait porté ce genre de chapeau au détective lorsqu'il illustra sa quatrième histoire. C'était le chapeau porté par M. Paget lui-même et c'est de là que lui est venu l'idée.

ÉLÉMENTAIRE, MON CHER WATSON!

Vous allez trouver cela incroyable et plusieurs d'entre vous ne me croiront peut-être pas mais Holmes n'a jamais proféré cette phrase " célèbre "!!!????!!!! Cette phrase n'existe pas dans le Canon et pourtant, elle est aussi célèbre que la pipe et le chapeau. A force de recherches, j'ai pu en trouver l'origine. On dit que cette phrase a été rendu populaire par l'acteur Basil Rathbone qui s'en est servi à plusieurs reprises mais en fait, elle provient de sources distinctes. La première proviendrait de l'acteur de théâtre, William Gillette qui dans la pièce LA BOÎTE EN CARTON aurait proféré: " Cela a été vraiment superficiel, mon cher Watson, je vous l'assure " (traduction libre). Et dans l'aventure LE TORDU du canon officiel, Holmes répond à Watson qui est surpris d'une de ses déductions par le terme " Élémentaire " On a tout simplement réuni ces deux phrases pour en tirer cette maxime célébre que tout le monde connaît... ou presque!!


ILLUSTRATIONS.

On doit les premières illustrations de Sherlock Holmes au grand talent de Sydney Paget et ce sera ses oeuvres qui resteront à jamais marqué dans l'esprit des gens. Tous les autres illustrateurs se baseront sur Paget pour concevoir Holmes. Toutefois, le contrat pour les illustrations aurait dû être envoyé à son frère, William et ce fût par erreur que Sydney s'empara du travail. Une page d'histoire venait d'être écrite. On dit que Sydney s'est basé sur un portrait de son propre frère pour créer le personnage de Sherlock Holmes !
Il a illustré 38 histoires jusqu'à sa mort en 1908.

JACK L'ÉVENTREUR.

Sherlock Holmes n'a jamais affronté ce tueur sanguinaire à l'intérieur de l'oeuvre de Conan Doyle. Il aurait été intéressant de voir ce qu'il aurait pu en tirer. On sait que Scotland Yard est allé voir Doyle pour lui demander son opinion. Il a suggéré un homme déguisé en sage-femme. À l'époque, il était parfaitement normal de voir ces femmes au tablier taché de sang déambulées dans les rues à toute heure du jour et de la nuit. Ce qui fait que les gens n'auraient même pas porté attention à un homme dissimulé sous ce déguisement. Son avis ne fût pas partagé par Scotland Yard. Qui sait ???

DOCTEUR WATSON.

Ceux et celles qui ne connaissent l'œuvre de Conan Doyle que par les versions cinématographiques peuvent souvent se faire à l'idée que le Docteur Watson n'est qu'un vieil imbécile, un peu gâteux. Pourquoi a-t-on décidé de transformer le bras droit de Holmes en bouffon? Seuls, les têtes dirigeantes de Hollywood pourraient répondre à cette question. Mais Doyle (médecin lui-même) a certainement basé son personnage de Watson sur sa propre personne et il était loin d'être un imbécile.

La preuve, on peut la retrouver un peu partout dans le Canon. Entre autres:

Extrait de L'homme à la lèvre tordue.

" Il y a beaucoup de fils, comprenez-vous? mais je n'en tiens pas le bout dans ma main. Maintenant, je vais faire le point, Watson, le plus clairement et le plus précisément possible; peut-être verrez-vous poindre l'étincelle qui illuminerait l'obscurité où je me débats. " dixit Sherlock Holmes à Watson

" Je vous présente mon ami, le Docteur Watson. Il m'a été d'une utilité vitale dans plusieurs affaires... "

Ai-je besoin de continuer l'énumération? Et ce ne sont que quelques-unes des citations de Holmes au sujet de son ami, de son confident et de son historien. Et en plus, Holmes n'est pas du genre à prodiguer des compliments surtout lorsqu'il s'agit des capacités intellectuelles d'autrui alors dans la bouche du Maître, elles possèdent encore plus de valeur.

Je vous l'avais bien dit: Il y a quelquefois un fossé immense entre la vérité écrite et l'illusion cinématographique. Vous en avez la preuve ici!!!

Johnny Hart